Silver & Yellow are friends

avril 25, 2008 - 4 Réponses

      

 

  

 

  

 

 

petite robe grise bordure et poches satin, gilet jaune pâle : 2nd hand

ceinture et sandales compensées : récup’ 70’s (merci maman)

les coquelicots sont faux et n’ont pas été maltraités durant le tournage 🙂

 

 

Publicités

Ethique, c’est chic (Nahui-Ollin handmade) emballages de caramel tressés

avril 25, 2008 - Leave a Response

 

                                                                                                                  

Le

Le label Nahui-Ollin ré

 

 

 

 

Spring Army

avril 24, 2008 - Leave a Response

         

je vous rends compte de mes trouvailles : une saharienne & un keffieh rouge pour 7 euros ! (braderie sociale de la Croix Rouge) eh oui  …       

 

 j’espère trouver bientôt le moyen de réaliser des photos de mes looks, j’ai plein d’idées en tête pour vous !

 D’ici là fuyez H&M et courez les braderies et autres fripes ! vous y trouverez des vêtements avec du cachet et non pas fabriqués par millions par des enfants au Turkménistan !

Ayez l’oeil et lisez ô mes frères

 

Rien à me mettre

avril 24, 2008 - Leave a Response

Symptôme : malaise dans l’armoire

Diagnostic : arrivée (effective) du printemps + promesse de ne rien acheter de nouveau (tant qu’il y aura des habits existants non utilisés sur la planète et des gens qui vivent nus par ailleurs)

remède : partager ca avec vous (mais encore ?) me faire une frange (déjà fait, pas convaincue) faire les friperies à la recherche d’un « must have placebo »

 

 

 

j’arrête

avril 22, 2008 - Leave a Response

J’arrête.  

Tout ceci me hante. Tout ceci me coûte les yeux de la tête. Tout ceci va me rendre malade.

Alors j’arrête d’être « must have » addict.

J’écris ces quelques lignes, en fashionitée anonyme, pour cuver tout mes sous, pour me désintoxiquer de la fringue.

Je vais prouver à la face du monde qu’on peut vivre sans H&M Zara Topshop, et surtout sans … Prada chanel et Gucci (aie aie que c’est dur à sortir)

Je vais désormais m’habiller dans les braderies sociales, les vide greniers et les dépôts vente.

Que je brûle en enfer si j’entre encore dans une boutique luxueuse.

Voilà mon credo, soyez mes témoins.

A bientôt ô mes frères.